Un Aigle de Bonelli braconné en Sardaigne

Un braconnier a abattu un Aigle de Bonelli, une espèce protégée qui n'avait pas été vue dans le ciel de Sardaigne depuis les années 1980 et qui n'a été réintroduite que récemment avec un programme de repeuplement.

Il n'y a pas d'adjectifs pour décrire le geste de l'idiot qui, près de Giba, dans le sud de la Sardaigne, a abattu un individu d'Aigle de Bonelli, commettant un acte très grave de braconnage. Idiot est précisément le terme utilisé par les gardes environnementaux sardes, qui rapportent les nouvelles dramatiques sur leur page Facebook. L'aigle de Bonelli est une espèce à haut risque d'extinction. Il n'a pas volé dans le ciel de Sardaigne depuis les années 80, au bord de la disparition totale à cause de la perturbation des sites de nidification, ainsi que du fait qu'il est victime des fusils de chasseurs et des pièges posés par ces derniers. Depuis quelques années, cependant, grâce à un programme spécifique de repeuplement lancé par le parc de Tepilora, la Région Sardaigne, Ispra et d'autres organismes, plusieurs spécimens de ce magnifique rapace ont été réintroduits sur l'île.

Les quelques spécimens présents aujourd'hui sur le territoire sarde sont constamment surveillés et les premiers nids sont attendus pour les prochains mois. Cependant, étant donné qu'il s'agit d'un nombre très limité d'oiseaux de proie, ce geste honteux risque de frustrer les efforts des bénévoles et des chercheurs qui travaillent à redonner à l'aigle de Bonelli sa gloire passée et à le sauver de l'extinction.

Lipu, la Ligue italienne pour la protection des oiseaux, a exprimé toute son indignation face à ce qui s'est passé à Giba et - comme le rapporte l'agence Ansa - a demandé au gouvernement de prendre les mesures appropriées pour donner une activation rapide et complète au Plan national contre le braconnage. Un signal fort, symbolique et concret, par exemple, pourrait être la fermeture de la chasse permanente en Sardaigne.

Publié en ligne sur le site Ohga

Tags: